AEIM Solutions informatiques pour professionnels et particuliers exigeants.

BackBlaze 2018

19 octobre 2018

logo

Backblaze spécialiste du stockage Cloud vient, comme chaque année, de publier son rapport de statistiques sur la fiabilité des marques de disques durs. Cette société exploite plus de 90.000 disques durs de 3 à 12 To et de différentes marques, soit l’un des plus gros volumes dans le monde.

Quelle marque de disque dur pour plus de fiabilité ?

marquesCette année c'est Toshiba qui devient la marque de disques durs la plus fiable en baissant considérablement son taux de défaillance, passant de 3.06% à 0% ! Un petit bémol toutefois, car le nombre de disques testés est relativement faible, avec seulement 146.
HGST reste très fiable avec un taux de défaillance à 0.32% sur plus de 23000 disques testés.
Western Digital clôture ce classement avec près de 6% d’incidents.
A noter que d'année en année, les disques durs de HGST, Toshiba et Western Digital sont de plus en plus fiables ! Seule la marque Seagate enregistre une moins bonne année que 2016 avec +2.34% de taux de défaillance, se rapprochant ainsi de WD.
Actuellement, il ne subsiste que ces quatre fabricants dans le monde, les autres marques connues du grand public ne sont que des assembleurs. Pour votre information, vous retrouverez des disques HGST dans les disques durs de marque Hitachi ou une grande majorité de Touro. Maxtor et Samsung utilisent des Seagate. Pour les autres assembleurs cela peut varier en fonction des appels d'offres et des contrats négociés. Il est donc parfois difficile de savoir quelle marque se cache sous un modèle en particulier.


Cycle de vie et de panne d'un disque dur

 

Il faut savoir que la première année est décisive pour un disque dur, avec un taux d'échec annuel de 5,1% la première année. Cela correspond généralement à des problèmes directement liés à la fabrication. Aujourd’hui, aussi pointus soient-ils, les disques durs sont fabriqués en très grande série et il peut y avoir des défauts de fabrication malgré les nombreux contrôles qualité.  Si le disque dur passe cette première année, les deux années suivantes sont assez fiables avec un taux d'échec annuel de 1.4%.
A partir de la quatrième année, le taux d'échec annuel augmente chaque mois, correspondant à l’usure naturelle d’un disque. La durée de vie moyenne estimée est de 5 à 6 ans / 20.000h de fonctionnement. Ce chiffre est à pondérer, car cela dépend beaucoup de l’usage : un disque dur externe qui est déplacé régulièrement aura plus de risques de subir un choc ou une chute qu’un disque dur interne dans une tour de pc, et de ce fait, pas la même durée du vie.
courbe

DES CHIFFRES A PONDERER

Ces informations sont intéressantes dans le sens où elles nous permettent d’avoir des tendances de fiabilité par marque et par capacité. Cependant, l’usage spécifique qu’en fait Backblaze reste très particulier : disques utilisés dans des baies serveurs, avec un environnement très contrôlé, et un risque de chute/choc très faible. D’autant plus qu’aujourd’hui, les constructeurs dédient des gammes entières à des usages précis : WD Red pour les NAS par exemple ou encore Seagate SkyHawk pour la vidéosurveillance. Dans la vie quotidienne, il en est tout autre. Il serait trop facile de réduire la perte de données à la fiabilité des disques.


Taux de défaillance des disques durs.
Document reproduit avec l’aimable autorisation de Recoveo.

Suivez nous sur Facebook